Questions fréquentes

Voici toutes les réponses aux questions que vous vous posez peut-être. N’hésitez pas à nous contacter si quelque chose ne vous paraît pas clair.

Le programme se déroule sur 4 mois : 1 mois de préparation et 3 mois de programme de sevrage de la cigarette.

Session en cours (JDF 4.0)

• Dimanche 7 octobre 2018, début de la préparation
• Dimanche 4 novembre 2018, on écrase sa dernière cigarette
• Dimanche 3 février, fin du programme

Prochaine session (JDF 5.0)

• Lundi 31 décembre 2018, fin des inscriptions
• Mardi 1er janvier 2019, début de la préparation
• Dimanche 4 février 2019, on écrase sa dernière cigarette
• Dimanche 5 mai, fin du programme

Cette phase est essentielle à la réussite de l’arrêt. Avant l’arrêt, durant 1 mois, tu vas apprendre comment faire face à une crise de manque. On va aussi mesurer ton taux de dépendance et ta consommation de cigarettes. Durée : 1 mois, du 1er janvier au 3 février 2019.

Session en cours (JDF 4.0)

Le dimanche 4 novembre, en fin de soirée, nous écrasons tous ensemble notre dernière cigarette, chacun à l’heure de son choix entre 20 heures et minuit. Et dès le 5 novembre nous sommes non-fumeur !

Prochaine session (JDF 5.0)

Le dimanche 3 février 2019, en fin de soirée, nous écrasons tous ensemble notre dernière cigarette, chacun à l’heure de son choix entre 20 heures et minuit. Et dès le 4 février nous sommes non-fumeur !

Dès le début de la phase de sevrage, un conseil par jour – minimum – sera publié sur le groupe Facebook. Ce conseil t’expliquera précisément ce qui se passe dans ton corps et ton esprit sevrés de nicotine. Il te donnera toutes les stratégies pour réussir l’arrêt.

Tu seras suivi, aidé, conseillé, chaque jour, par des professionnels de l’arrêt du tabac. Tout se passe sur Facebook, nul besoin de se déplacer.

Au minimum une fois par jour, tous les jours. Nous publions un conseil quotidien à 6 heures du matin, tu peux en prendre connaissance, dans la journée, à l’heure qui te convient.

On traverse les mêmes épreuves, au même moment et ainsi le groupe est solidaire. On s’encourage, on se soutient, on s’échange les meilleures stratégies pour réussir.

Rien n’est obligatoire, tu fais comme tu le souhaites. Par contre, à l’issue du programme l’on constate que ceux qui participent activement, qui publient ou commentent régulièrement on un plus haut taux de réussite.

Notre conseil est donc de t’encourager à commenter les publications.

Le programme intègre une aide immédiate en cas de crise de manque. Cette aide est disponible 24H/24.

Nouveauté – Le programme intègre une aide à la désaccoutumance de la cigarette apportée par un bot. Un bot est un algorithme qui intègre de l’intelligence artificielle capable d’entrer en dialogue avec l’utilisateur.

Durant la préparation, le bot va analyser le statut tabagique et les habitudes de consommation du participant.

Une fois les éléments de contexte rassemblés, les algorithmes vont croiser ces informations avec les milliers de données issues d’enquêtes menées auprès des précédents candidats romands pour apporter au participant la meilleure des solutions dans  les situations de crise qu’il sera amené à rencontrer.

L’utilisation du bot est un petit miracle dans le taux de réussite : à savoir 11 % de réussite en plus que lors des précédents programmes.

Cela est fonction de ton niveau de dépendance ? Notre recommandation, selon le taux de dépendance:

• Faible : pas de substitut
• Modéré : pas de substitut
• Fort : avoir des substituts à action rapide en réserve
• Très fort : avoir des substituts à action rapide en réserve ou prendre des substituts

En faisant le test à ce lien : Test du taux de dépendance.
Les résultats se répartissent en 4 groupes : Faible – Modéré – Fort – Très fort

Chaque session compte 500 participants.

Toutes les informations te sont données, chaque matin, dans le groupe fermé Facebook «J’arrête de fumer – programme». Il est important de se connecter au minimum une fois par jour au groupe Facebook, dès le dimanche 7 octobre.

Pour suivre le programme, tu dois demander l’accès au groupe fermé Facebook «J’arrête de fumer – programme».

Pour cela, il suffit de :

1. Cliquer sur le lien suivant: Groupe fermé Facebook
2. Cliquez ensuite sur le bouton « + Rejoindre ce groupe ».

Une fois la demande effectuée, nous te donnerons accès au groupe dans lequel le programme sera diffusé quotidiennement

Important
Il faut être inscrit au programme et avoir reçu un e-mail de confirmation avant de demander l’accès au groupe. Formulaire d’inscription : www.jarretedefumer.ch/commande/

Le prix du programme est de 75 francs, soit 9 paquets de cigarettes. En arrêtant de fumer, tu auras «amorti» le montant de l’inscription en quelques jours seulement. En une année, tu auras économisé 3’000 francs (1 paquet de cigarette par jour).

Et en termes de santé : le bénéfice sera encore plus important…

La facture est à régler à 15 jours. Au plus tard la veille de l’arrêt.
La facture est envoyée par Email lors de votre inscription. Vérifiez éventuellement votre boîte de SPAM.

Le programme est basé sur une intervention cognitive et comportementale, méthode qui assure un haut taux de réussite. Elle propose un suivi quotidien par des professionnels du sevrage tabagique: tabacologue et psychologue.  La méthode s’appuie également sur la solidarité de groupe entre les participants. Et, elle intègre de l’intelligence artificielle via un bot développé par la HES-SO de Sierre

Au total, ce sont à ce jour 1’350 Suisses romands qui ont réussi à arrêter de fumer avec ce programme. Nous allons tout mette en œuvre pour que tu réussisses toi aussi. En analyse comparée, ce programme, avec intelligence artificielle, offre parmi les plus hauts taux de réussites de tous les programmes existants.

Des professionnels du sevrage tabagique, de la médecine, de la psychologie, de la recherche et des nouveaux médias. Soit:

• ObeeOne SA, start-up spécialisée dans la e-santé avec des interventions cognitives et comportementales de groupe, sous la responsabilité de Roland Savioz et Fabrice Joliat assisté d’un psychologue-clinicien et tabacologue.

Cette nouvelle session du programme a bénéficié des conseils médicaux et scientifiques du:

• Professeur Christian Lovis, médecin et spécialiste de la data, Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), Service des sciences de l’information médicale

• Professeur Guido Gendolla, spécialiste de la motivation, Université de Genève, Faculté de psychologie et des sciences d’éducation

• Docteur Jean-Paul Humair, médecin adjoint agrégé, Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) et directeur du Cipret-Genève/Carrefour addictions

• Professeur Michaël I. Schumacher, responsable du développement du robot conversationnel, HES-SO Valais, unité eSanté, Institut Informatique de gestion

• Assistants de recherche, concepteurs des robots conversationnels: Fabien Dubosson et Roger Schaer, HES-SO Valais